Le Blogue du BSL

Conte de Noël « Un Noël au lac Pointu,
loin de Rimouski »

Ven, 9 décembre 2022

Patrice Saint-Pierre, Tourisme Rimouski

Bas-Saint-Laurent, Rimouski, chalets, hiver
Crédit : Chalets hôteliers Au Vieux Loup de mer, Rimouski @Patric Nadeau Photographe

Benjamin râlait. C'était quoi, cette idée de passer Noël dans un chalet? Derrière Rimouski, en plus. À des kilomètres de ses amis qu'il ne pouvait même pas joindre.

« Pas d'écrans, avait dit son père en confisquant sa tablette. Que la nature, des livres, un foyer, toi et moi. C'est le prix de la magie. » Me semble, oui, la magie! Loin de lui apporter l'émerveillement promis, ce séjour au lac Pointu n'allait être qu'une longue semaine d'ennui. 

En pestant contre son paternel, Benjamin sortit chercher des bûches dans le cabanon. Il ouvrit la porte grinçante et aperçut… un fat bike! 

Dès qu'il le vit accroché au mur, il n'eut qu'une idée : l'enfourcher à la première heure le lendemain. Il rentra le bois, monta se coucher et dormit d'un sommeil comme il n'en avait jamais connu. 

Bien installé sur sa monture, l'enfant sourit en admirant la forêt enneigée soudainement transformée en terrain de jeu. Il décolla en trombe, mais en prenant un virage à toute allure, il dérapa et fonça tête première dans un gros arbre. Quelque chose tomba d'une branche et disparut dans la neige folle en gesticulant. 

- Es-tu fou? fit l'étrange créature aux grandes oreilles pointues. C'est quoi, ces façons? T'as pas pensé aux habitants de la forêt que tu pourrais blesser? 

- Blesser qui? Y'a pas un chat. 

- Comment ça, pas un chat? répondit le lutin en levant son long nez vers le ciel. Hou! Hou! Hou! Ziparli didou  

 

Aussitôt, les arbres et la neige se peuplèrent de créatures diverses : des tamias, des écureuils, des renards, des lièvres, des belettes, des coyotes, des chevreuils, des lynx, de même qu'une bonne dizaine d'oiseaux petits et gros. Tous marmonnaient, mais ils se turent quand le gros arbre que Benjamin avait percuté commença à parler. 

Et nous? demanda-t-il de sa voix grave. As-tu pensé à ce qui arrive quand tu abimes notre écorce? 

C'en était trop. Benjamin ferma les yeux. Pourquoi ne pas discuter avec des champignons tant qu'à faire?

Quand il ouvrit ses paupières, il était toujours dans son lit, sur la mezzanine réchauffée par le feu de foyer que son père venait d'allumer en sifflotant. Il avait rêvé!...

Lorsqu'il sortit après déjeuner, Benjamin crut voir une oreille pointue bouger derrière un arbre enneigé. Son père et lui n'étaient peut-être pas si seuls, finalement.

Il lui restait six jours pour le vérifier... 

TourismeRimouski.com

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez notre politique de confidentialité en lien avec les cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos besoins.

J'accepte En savoir plus