Le Blogue du BSL

Cet hiver, j'essaie… la pêche sur glace

Ven, 9 février 2024

Les histoires abracadabrantes des pêcheurs, qui ont tous un jour échappé une ouananiche « longue de même », vous font crouler de rire ? Vous pourriez vous créer vos propres anecdotes cet hiver en vous initiant à la pêche blanche.

Au Bas-Saint-Laurent, vous trouverez quelques sites où aller taquiner le poisson, près du fleuve ou sur un lac. Avant que vous sortiez vos pochettes chauffe-mains et descendiez votre ligne, on répond à vos questions les plus courantes.

Alors, ça mord ? (J'ai déjà hâte que vous me racontiez vos péripéties…)

Quelle espèce de poisson puis-je attraper l'hiver au Bas-Saint-Laurent ?

Si on descend sa ligne dans un lac, on peut espérer qu'un omble de fontaine (aussi appelé truite mouchetée) ou une perchaude passe par là. À l'embouchure d'une rivière, près du fleuve, c'est plutôt de l'éperlan arc-en-ciel qui frétille sous l'eau. Dans tous les cas, ça vous fera un excellent souper.

Est-il sûr que je pourrai rapporter du poisson à la maison ?

Il n'y a rien de certain dans la vie. Et encore moins à la pêche ! L'abondance de poissons peut dépendre de plusieurs facteurs, notamment de la marée et de la météo. C'est le caractère imprévisible de cette activité qui la rend aussi amusante.

Au mieux, vous pourrez glisser jusqu'à 60 éperlans dans votre glacière. Au pire, vous passerez au supermarché sur le chemin du retour !

Crédit : Éperlans arc-en-ciel @Mathieu Dupuis
Crédit : Pêche sur glace @Mathieu Dupuis

Dois-je posséder mon propre équipement ?

Non, ce n'est pas nécessaire. Dans certains sites, tout l'attirail est fourni avec la location d'une cabane, incluant les brimbales — ces petites perches utilisées spécifiquement pour la pêche hivernale — et les appâts. Il est également possible de vous servir de votre propre matériel, si vous êtes superstitieux ou superstitieuse. Puisqu'elles varient d'un endroit à l'autre, il est important de bien vérifier les conditions qui s'appliquent avant de réserver ou de se déplacer.

Est-ce une activité sécuritaire ?

Dans les sites organisés, on surveille avec attention l'épaisseur de la glace, fermant les activités dès qu'un danger se profile. Pour pratiquer la pêche sur glace de façon autonome, il faut en tout temps exercer sa vigilance. Mieux vaut se montrer trop prudent ou prudente que pas assez. Le réchauffement climatique rend malheureusement les saisons plus courtes, comme on l'a observé dans les dernières années.

Quel est l'intérêt d'aller patienter des heures au-dessus d'un trou dans la glace ?

Il s'agit d'une activité parfaite pour sortir de l'ordinaire et ralentir le rythme. De longues heures dans une petite cabane chauffée au milieu de nulle part, on appelle ça du temps de qualité. Accessible, la pêche sur glace permet à tout le monde de profiter de l'hiver, peu importe son âge ou sa condition physique. Et on ne peut pas mesurer la satisfaction de sortir un poisson de l'eau avant de l'avoir soi-même vécu. (Ceux qui savent savent.)

Crédit : Pêcheur sur glace @Mathieu Dupuis
Crédit : Pêche sur glace l'Isle-Verte

Où s'initier à la pêche blanche au Bas-Saint-Laurent?

Il est possible de tenter l'expérience sur le lac Témiscouata, soit en louant une cabane à l'Écosite de la tête du lac Témiscouata (Saint-Cyprien) ou en optant pour une excursion à Témiscouata-sur-le-Lac. Dans cette même région, L'Étang de pêche Lac-du-Repos (Saint-Eusèbe) permet aussi de découvrir cette activité, mais sur réservation d'un chalet seulement.

À L'Isle-Verte, on peut s'inviter dans l'une des cabanes qui apparaissent chaque année sur la banquise, à l'embouchure de la rivière Verte. Malheureusement, la saison se poursuit à guichet fermé. (Mettez-vous tout de suite une alerte pour l'an prochain !)

Dans le coin de Rimouski, la pêche se pratique dans la ZEC Bas-Saint-Laurent, sur le lac Chic-Chocs, mais de façon autonome. Aucun équipement n'est donc fourni.

Des pêcheurs d'éperlans se retrouvent également chaque hiver à l'embouchure de la rivière Rimouski. Le gel tardif de la rivière et du fleuve a compliqué la saison actuelle, mais on peut se tenir au courant des conditions en joignant ce groupe Facebook.

Crédit : Pêche sur glace Rimouski @Mathieu Dupuis

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez notre politique de confidentialité en lien avec les cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos besoins.

J'accepte En savoir plus