Nouvelles

Bilan de la saison touristique 2017

Du beau temps dans la
Réserve mondiale de bon temps!


La saison touristique 2017 s’achève et la grande majorité des intervenants touristiques du Bas-Saint-Laurent s’entend pour dire qu’elle fût excellente, voire au-delà de leurs attentes. Le temps maussade et pluvieux ailleurs au Québec, mais clément dans la région, l’accessibilité de la région, le taux de change, l’offre touristique de qualité et les campagnes de promotion ont convaincu les touristes de venir découvrir la
Réserve mondiale de bon temps!
 
Hébergement
Depuis quelques années, on ne cesse de dire que la saison estivale a été meilleure que la précédente, et c’est vrai. Depuis 2013, le Bas-Saint-Laurent affiche une augmentation de fréquentation constante. 
 
En 5 ans, le taux d’occupation moyen des établissements hôteliers de la région a fait un bond de près de 13 % en juin (39 % en 2013 et 51,9 % en 2017), plus de 20 % en juillet (59,2 % en 2013 et 79,1 % en 2017), plus de 10 % en août (69 % en 2013 et 79,6 % en 2016*) et plus de 10 % également en septembre (42,9 % en 2013 et 53,4 % en 2016*). 
* les données de 2017 ne sont pas encore disponibles pour ces deux derniers mois.
 
« C’est une progression formidable! La qualité des établissements hôteliers, les grosses campagnes de promotion, les investissements importants des intervenants touristiques… c’est la récolte de tous ces efforts. Toute la région en bénéficie! » affirme Pierre Laplante, directeur général de Tourisme Bas-Saint-Laurent.
 
Attraits
Selon les entreprises sondées, tous sont heureux du déroulement de leur saison estivale. 
  • La nouvelle exposition du Musée de l’Empress of Ireland a attiré plus de 80 000 visiteurs au Site historique maritime de la Pointe-au-Père
  • Le Canyon des Portes de L’Enfer cumule une augmentation de 3 % par rapport à 2016 et la saison n’est pas terminée.
  • La forêt du maître Corbeau du Domaine Valga a fait grimper 10 % de plus d’amateurs de sensations fortes dans ses cinq sentiers aériens comprenant 94 jeux et tyroliennes.
  • Les Grandes Fêtes TELUS ont fait danser plus de 82 000 personnes lors des 5 jours de spectacles, une augmentation de 26 %.
  • La Station Exploratoire du Saint-Laurent a éduqué un peu plus de gens (+1 %) sur le rôle et l’impact du fleuve, les mammifères marins et tout ce qui l’entoure.
  • Grâce à sa nouvelle exposition et le réaménagement de sa boutique, Le Domaine ACER, économusée de l’Érable, a connu une augmentation de sa fréquentation estivale de 20 % par rapport à 2016.
  • La Traverse Rivière-du-Loup – Saint-Siméon continue sa progression avec une augmentation de 2 % du nombre de passagers. Un plus grand nombre de véhicules motorisés a aussi utilisés les services de la traverse.
  • Le Peter-Fraser reliant l’Île Verte à la terre ferme a également connu une augmentation de 10 % d’achalandage, traversant plus de 21 000 personnes.
Lieux d’accueil touristique
Les lieux d’accueil touristique du Bas-Saint-Laurent ont informé plus de 81 500 visiteurs venus de partout dans le monde. Cette légère baisse de 2 % s’explique par la multiplication des canaux d’information (médias sociaux, site Internet, magazines, télévision…) et une plus grande distribution du guide touristique officiel du Bas-Saint-Laurent hors de notre réseau de distribution régional. Les entreprises touristiques de la région aménagent également de plus en plus de présentoirs de dépliants des activités à faire à proximité, ce qui diminue les déplacements vers les lieux d’accueil.
 
La clientèle principale de ces lieux d’accueil est composée à 72 % de Québécois provenant majoritairement de la Montérégie (+4 %), de Québec (+2,5 %), de Montréal (+3 %) et de Chaudière-Appalaches (+1,5 %). Les Français ont été un peu plus présents (+2 %) et nos voisins autant américains qu’ontariens sont demeurés stables par rapport à 2016.
 
Site Internet BasSaintLaurent.ca
Le site Internet de Tourisme Bas-Saint-Laurent a connu une légère baisse de fréquentation de la clientèle touristique estivale (-5 %). La présence accrue de la région sur les multiples autres plateformes d’information, les sites de partage et les médias sociaux (Trip Advisor, Facebook, Instagram…) viennent souvent répondre au questionnement des touristes. 
 
« Il faut constamment se réinventer et repenser nos façons de faire. Le site Internet BasSaintLaurent.ca demeure le point de chute le plus important de la clientèle touristique en quête d’information. Il se doit de répondre à leurs besoins, mousser l’offre touristique de la région et mettre de l’avant les expériences que l’on peut y vivre. Nous sommes présentement dans un processus de refonte complète de notre site Internet. La prochaine mouture du site devrait voir le jour l’an prochain. » affirme Pierre Fraser, responsable régional du marketing à Tourisme Bas-Saint-Laurent.
 
Du 14 avril au 7 juillet, le concours Prescription d’un coucher de soleil permettait d’envoyer à sa famille et ses amis l’une des 6 photos de couchers de soleil de la région tel un antidote infaillible à un hiver qui n’en finissait plus et la hâte de prendre des vacances. Plus de 21 631 personnes ont pu en profiter. C’est un taux de participation similaire à l’an dernier. Les photos « Feu de Bengale » du parc national du Bic (27,2 %) et « la Dolce Vita » du lac Témiscouata (18,3 %) ont été les plus prescrites parmi les 6 proposées.
 
Le concours Grande Chasse aux couchers de soleil, quant à lui, vient tout juste de se terminer.  Plus de 3 000 photos de couchers de soleil de la région ont été téléchargées sur le site. Un chiffre également similaire à l’an dernier. Rimouski demeure l’endroit d’où provient le plus de couchers de soleil (24,5 %). Rivière-du-Loup (14,8 %), Kamouraska (14,2 %), Trois-Pistoles (8,1%) et Sainte-Luce (7,9 %) complètent le Top 5.
 
« Le but de ces concours est de faire rayonner la marque Bas-Saint-Laurent – Réserve mondiale de bon temps! sur les réseaux sociaux. Les magnifiques photos de couchers de soleil que nous recevons de la part des visiteurs et des locaux suscitent toujours beaucoup de réactions et d’engagements de ceux et celles qui nous suivent. » de mentionner Pierre Fraser, responsable régional marketing à Tourisme Bas-Saint-Laurent. 
 
Les noms des gagnants de ces deux concours seront disponibles sur le site CouchersdeSoleil.com
 
En plus des 650 000 $ investis dans la campagne estivale de Tourisme Bas-Saint-Laurent, Le Québec maritime consacre 1,5 M$ à la promotion des 5 régions de l’Est-du-Québec sur les marchés hors Québec et internationaux, dont l’Ontario, les États-Unis et la France.  
 
Le mandat de Tourisme Bas-Saint-Laurent est de positionner la région du Bas-Saint-Laurent comme une des principales destinations vacances au Québec, ainsi que de susciter le développement de l’offre touristique et d’en faire la mise en marché. Le tourisme au Bas-Saint-Laurent, un secteur de l’économie essentiel : 850 entreprises, 7 800 emplois et plus de 150 M$ en retombées annuellement. Les actions de promotions de Tourisme Bas-Saint-Laurent sont rendues possibles grâce au partenariat avec Tourisme Québec. 
 
 
Photo d’une participante à la Grande Chasse aux coucher de soleil 2017