ARCHIVES

IMG_1756

Moi en compagnie de mes deux accolytes parties à la découverte des marais de L'Isle-Verte!

Quelle expérience extraordinaire cela a été que de partir à la découverte des marais de L'Isle-Verte pour baguer des canards!!! Pour les adeptes de plein-air et les amants de la nature, il s'agit d'une activité à ajouter absolument à votre liste de choses à faire! J'ai A-DO-RÉ! Cette activité est possible à des tarifs vraiment très abordables chaque année de la mi-août à la mi-septembre, en compagnie de l'équipe expérimentée de la Réserve nationale de faune de la baie de L'Isle-Verte.

Point de départ: le centre d'interprétation de la maison Girard, point d'accueil de la Réserve et pôle de découverte du parc marin du Saguenay - Saint-Laurent situé directement en bordure de la route 132, près du pittoresque village de L'Isle-Verte. Prévoyez d'arriver une heure avant le grand départ pour le marais afin de visiter tout à fait gratuitement l'exposition abritée dans cette magnifique maison ancestrale. Tourbières, sauvagine, flore et habitats de la Réserve vous y dévoileront tous leurs secrets. Vous serez ainsi mieux préparés à attaquer d'un pied ferme votre plan A : le baguage de canards en compagnie très agréable de Jean Bachand, ce doux géant barbu qui coordonne les activités de la Réserve depuis plus de 25 ans.

C'est en compagnie de Jean que vous découvrirez tous les rudiments du baguage de canards

C'est avec beaucoup d'excitation que Sonia, Cynthia et moi-même avons enfilé nos grandes bottes imperméables et avons pris place dans la mini-fourgonnette de Jean en direction des marais. N'oubliez pas d'apporter avec vous votre chapeau, votre crème solaire et, SURTOUT (je vous en conjure), n'oubliez pas votre chasse-moustiques. Faites-moi confiance: il deviendra votre meilleur ami au cours de votre expérience mémorable au coeur des marais qui abritent des maringouins à profusion. Sacs de maïs sur le dos et accessoires de baguage en mains, on se dirige alors vers la première cage où des dizaines de canards ont été attirés par le festin laissé sur place lors de la visite précédente. Le mot d'ordre: on regarde où l'on met les pieds afin d'éviter de détruire un nid ou d'écraser un jeune oisillon! On pénètre dans les eaux boueuses du marais afin de relever l'inventaire des oiseaux piégés, de vérifier l'état des trappes et d'y déverser de la nourriture. Jean nous explique que les canards ne passent jamais plus de 24 heures dans les cages où ils ont de la nourriture en abondance et où il peuvent nager convenablement.

Vous en apprendrez beaucoup sur les différentes espèces de canards qui peuplent les marais à spartines

Moi en train d'apprendre comment faire pour baguer un canard: quelle expérience inoubliable!

 

Participez au baguage de canards, c'est s'impliquer l'instant d'un moment dans la conservation de la sauvagine!

D'une voix douce, Jean nous explique avec passion tous les rudiments du baguage de canards et nous fait participer activement à l'activité. Il retire un à un les canards qui se trouvent dans les cages visitées. À chacun sa tâche! Pendant que l'un prend les notes, les autres manipulent très soigneusement chacun des canards en scrutant l'intérieur des ailes, le bout de la queue et l'anus de chaque oiseau pour identifier l'espèce, le sexe, l'âge et d'autres indices notables. On prélève aussi l'information inscrites sur les anneaux métalliques des oiseaux déjà bagués. L'étude porte sur le canard noir, une espèce dont la population a grandement chuté et qui est maintenant stable grâce entre autres à la protection des marais à spartines. Toutes les espèces d'oiseaux se voient tout de même affublé d'une bague à la patte. C'est la première fois de ma vie que je tiens un canard entre mes mains! C'est avec de grands sourires et des mains incertaines et quelque peu tremblantes que mes congénères et moi-même avons bagué nos premiers canards. C'est avec de plus en plus d'assurance que nous avons poursuivi cette activité hors du commun tout au long de la journée. Cette petite bague métallique permet de connaître entre autres les trajets migratoires, les aires de nidification, les territoires de séjours hivernaux, le comportement et les structures sociales, la longévité et le taux de survie et encore plus. Un vrai trésor d'information pour la conservation des oiseaux! Toutes les informations colligées sont acheminées au Service canadien de la faune.

Partir à la découverte des marais de L'Isle-Verte, c'est une expérience enrichissante et mémorable!

Tout au long de l'activité, Jean nous a partagé sans retenue tous les secrets des marais à spartines, d'où le nom découle de la présence de la plante dominante qui s'y retrouve. Ces derniers constituent un habitat de prédilection pour près de 80 espèces d'oiseaux qui viennent s'y reproduire, s'y alimenter et s'y reposer au cours de leur migration. C'est avec la tête pleine de souvenirs mémorables et la fierté d'avoir participé à une étude d'importance pour la préservation du canard noir que nous revenons vers la Réserve. On se promet bien de revenir l'an prochain avec nos familles!

Visionnez ce petit vidéo sur la baguage de canards à L'Isle-Verte:  http://www.youtube.com/watch?v=7uIfHNmE2G0&feature=player_detailpage!

Pour plus d'information:

Réserve nationale de faune de la baie de L'Isle-Verte

371, route 132

L'Isle-Verte (Québec)

418 898-2757


Melanie et Esther Blier


Écrire un commentaire