ARCHIVES

Festival d'automne de Rimouski 2011

Le 31e Festival d’automne de Rimouski : Ténacité, courage et relève, trois couleurs automnales


Bonjour public :)

Je suis allé faire un tour au 31e Festival d'automne de Rimouski qui se déroule du jeudi 6 au lundi 10 octobre 2011, au parc Beauséjour, pendant le congé de l'Action de Grâces, avec en prime, une température que nous aurions bien voulu avoir durant les premiers de l'été....

Comme c'est le cas un peu partout au Québec, cette première longue fin de semaine depuis la fin de l'été est un moment privilégié pour les résidents de revenir à la maison et à d'autres de venir passer quelques jours chez des amis.

Finalement, cela correspond aux derniers jours d'opération d'une série d'attraits et de sites touristiques jusqu'au printemps prochain. Avec les activités du Festival d'automne et ces attraits, tout visiteur peut passer un séjour des plus intéressants alliant la fête et la découverte des plus importants attraits de la région!

Avant d'aborder un résumé des activités sur le site, je désire vous glisser quelques mots sur deux éléments qui m'ont particulièrement frappé (sans blessure aucune) : Le choix de la coordonnatrice d'honneur et les défis relevés par le comité organisateur.

Ténacité, courage et relève, trois couleurs automnales

 

Serge-Pascal Robillard, coordonnateur génréal, et Audey-Anne Bélanger, coordonnatrice d'honneur du Festival d'automne 2011.

Alors, qu'est-ce que la ténacité, le courage et la relève viennent faire dans un festival me demandez-vous? Eh bien, les deux premières qualités réfèrent à la coordonnatrice d'honneur de la présidente édition. Il s'agit d'Audrey-Ann Bélanger, une jeune femme rimouskoise atteinte d'Ataxie de Friedrich qui est revenu ce printemps  Pour bien des gens d'ici et d'ailleurs, Audrey-Ann est une illustration vivante de ces deux qualités. Elle vit avec sa maladie, poursuit ses études et a consacré beaucoup d'énergies (avec l'aide de nombreux amis et bénévoles) pour ramasser les fonds nécessaires pour se rendre en Chine afin d'obtenir des traitements spécialisés.

Par ailleurs, à quelques exceptions près, le comité organisateur s'est passablement renouvelé et des bénévoles d'une autre génération (la relève!) ont pris les rennes de l'événement. Une équipe alliant jeunesse, dynamise et compétence s'est bâtie autour de Serge-Pascal Robillard, un administrateur présent les années passées. Bravo!

Au menu

En ouverture de rideau le jeudi 6 octobre, les organisateurs ont prévu un dîner à prix populaire à l'intention des regroupements de personnes de 50 ans et plus. Les amateurs de tir n'avaient qu'à se rendre au Club de tir du Bas-Saint-Laurent à Saint-Anaclet-de-Lessard pour une compétition de tir au pigeon d'argile. En soirée, les festivaliers ont eu le choix entre une représentation de la pièce humoristique Attention! 4 chasseurs à la salle Desjardins-TELUS, en collaboration le diffuseur culturel Spect'Art Rimouski, et le spectacle de Carole-Anne Gagnon-Lafond, une jeune chanteuse originaire de Rimouski, lauréate dans la catégorie des interprétes 18 ans et plus à la dernière édition du Festival Le Tremplin de Dégelis et présentement candidate aux auditions de Star Académie.

 

Un aperçu du site de l'événement au parc Beauséjour. Ah oui, la carotte s'est encore glissée dans la photo.

Le vendredi 7 octobre, la journée a débuté dès 6h00... avec un déjeuner musical. À compter de 9h00, les élèves des écoles et les enfants inscrits dans des centres de la petite enfance (CPE) de la région ont pu s'amuser dans des jeux gonflables et découvrir les arts du cirque avec l'équipe de l'École de cirque de Gaspé.

En après-midi, les mêmes structures gonflables étaient réservées aux personnes atteintes d'une déficience intellectuelle. Au même moment, la Place des rouets ouvrait ses portes. Ce chapiteau permet aux visiteurs de se familiariser avec l'art africain et amérindien, les bijoux, tableaux, tissage, produits de la mer, etc.

Après le souper, également à prix populaire, c'était au tour de Manuel Castilloux et ses musiciens - Quimorucru, d'offrir une soirée aux couleurs gaspésiennes.

Les Beach Bums (Source : Site officiel du groupe)

Samedi matin (8 octobre) a aussi commencé sur les chapeaux de roues dès 7h00 avec un autre déjeuner musical. Aux activités de la veille, on peut souligner L'Opti-Tacot en matinée (cours de boîtes à savons), des ateliers de maquillage et de bricolage écologique, des démonstrations du savoir-faire des Cadets, des expériences et découvertes scientifiques avec le Conseil régional de loisir scientifique, une compétition provinciale de speedball (ouch!), des démonstrations et ateliers de zumba, une kermesse au profit de la fondation du centre hospitalier, un défilé dans les rues de la ville et pour clore la journée, le dernier beach party de l'année avec Osmose (en première partie) et le groupe les Beach Bums.

La plupart des activités du samedi sont offertes de nouveau en ce dimanche 9 octobre. Il faut notamment ajouter la messe de ce matin et le spectacle ce soir d'Audrey Gagnon, la finaliste de Star Académie en 2005.

Pour terminer cette édition, la plupart des activités sont offertes lundi (10 octobre) avec un souper méchoui dès 17h30 et une soirée particulièrement festive avec le groupe La Banquette arrière. Vous avez donc encore le temps, chers lecteurs de venir y participer. Sinon, ce sera une raison pour choisir Rimouski et le Bas-Saint-Laurent à l'Action de Grâces 2012!

Un peu d'histoire

La première édition du Festival a eu lieu en 1970 et s'articulait autour de l'Opération Faisan, qui a rassemblé 150 chasseurs français pour une chasse au faisan dans le Haut-Pays de la Neigette, au sud de Rimouski. De cette édition est né également le «cousinage». La 21e édition aura lieu en 1990.

Après une éclipse de quelques années, le Festival d'automne revient en 2002 en offrant une programmation avant tout familiale avec des activités pour tous.

Ceux intéressés par l'histoire du Festival seront comblés en se rendant à la page suivante (une précédente version du site du Festival toujours en ligne).

Bon automne!


Michel Hebert


Écrire un commentaire