ARCHIVES

Les quatre comédiens de la pièce «Raphaël à Ti-Jean». En avant : Hubert Proulx et Catherine Allard. En arrière : Yves Bélanger et Frédéric Blanchette. (Photo : Bruno Roy)

La mer n’était pas calme… au Théâtre du Bic


 

Le Théâtre du Bic avec l'église en arrière-plan.

Le Théâtre du Bic avec l'église en arrière-plan. Couchers de soleil époustouflants garantis.

J’ai failli intituler ce texte «Quelle famille!» :)

Le mercredi 12 juillet dernier, j’ai assisté à la pièce Raphaël à Ti-Jean au Théâtre du Bic. Cette pièce écrite par Cédric Landry, un Madelinot-Rimouskois, et mise en scène par Eudore Belzile, est en fait le deuxième volet d’une trilogie.

Le premier volet, Pierre-Luc à Isaac à Jos a été présenté au même théâtre en 2008. Cette fois-ci, nous retournons aux Îles-de-la-Madeleine à la rencontre d’Isabelle (Catherine Allard), Sylvain (Hubert Proulx) et Raphaël (Yves Bélanger), tous de la même famille, ainsi que «Galette» (Frédéric Blanchette), le caïd de la place.

Les quatre comédiens de la pièce «Raphaël à Ti-Jean». En avant : Hubert Proulx et Catherine Allard. En arrière : Yves Bélanger et Frédéric Blanchette. (Photo : Bruno Roy)

Les quatre comédiens de la pièce «Raphaël à Ti-Jean». En avant : Sylvain (Hubert Proulx) et Isabelle (Catherine Allard). En arrière : Raphaël (Yves Bélanger) et «Galette» (Frédéric Blanchette). (Photo : Bruno Roy)

Dans Raphaël à Ti-Jean, les trois enfants se retrouvent à l’occasion des funérailles de leur mère décédée subitement. Isabelle, la globe-trotter revient de l’autre bout du monde. Raphaël est ce grand frère bonasse attaché au passé (pas question de s’asseoir dans la chaise du père même si ce dernier est mort depuis quelques années...). Sylvain leur en fait voir de toutes les couleurs avec ses demi-mensonges, ses dettes, son manque de maturité et ses petits travaux de nature douteuse... Et il ne faudrait pas oublier «Galette» qui, derrière ses allures de truand, a développé des liens bien différents avec chaque membre de cette famille.

Je ne vous donnerai évidemment pas tous les détails de la pièce mais je peux vous dire que l'on se sent vraiment aux Iles-de-la-Madeleine! Décor, textes, divers objets, tout nous ramène sur l'archipel. Il manque peut-être les odeurs mais les vibrations y sont. On y parle de liens familiaux, de la convergence ou séparation des chemins des enfants, du trafic de la drogue, de la vente de la maison familiale et par le fait même, de la situation vécue de plus en plus partout au Québec et ailleurs avec la vente de maisons à des étrangers pour des sommes intéressantes mais qui empêche à toutes fins pratiques aux autres membres de la famille, de revenir chez eux quelques années plus tard.

De plus, avec tout ce qui se passe dans la pièce, il est bien difficile de ne pas reconnaître une famille légèrement dysfonctionnelle de notre entourage avec son mouton noir, quand ce n’est pas la nôtre(!).

Comme à chaque année, je me suis délecté du jeu des comédiens, surtout avec ce texte tissé comme une fascine plantée dans le marais. Toute l'intrigue se déroule dans le salon et la cuisine de la maison familiale. La musique et l'environnement sonore est de Sébastien Thériault; je le mentionne parce que Sébastien est un guitariste rimouskois qui a joué pour le Cirque du Soleil pendant plusieurs années (désolé pour la démonstration de léger chauvinisme :) Au cours de la soirée, les trois frères et soeur y vont d'une chanson vraiment bien ficelée... Vous taperez du pied et vous vous retiendrez d'aller les rejoindre sur scène.

En passant, si vous n’avez jamais mis les pieds au Théâtre du Bic, vous serez surpris à quel point vous êtes près des acteurs. Je le sais parce que j’ai encore vu la couleur des magnifiques yeux de Catherine Allard!

Alors, gâtez-vous cet été et venez passer une belle soirée au Théâtre du Bic.

Raphaël à Ti-Jean
Comédie dramatique de Cédric Landry
Mise en scène d’Eudore Belzile
Avec : Catherine Allard, Yves Bélanger, Frédéric Blanchette et Hubert Proulx

Du 3 juillet au 18 août
Du mardi au samedi à 20 h 00
Prix du billet (incluant les taxes) : 33 $ adulte, 26 $ 65 ans et plus, 25 $ étudiant 17 ans et plus, 14 $ étudiant 16 ans et moins, 27 $ vendredi du mois de juillet, 27 $ groupe de 10 personnes et plus

Théâtre du Bic
50, route du Golf
Rimouski
Tél. : 418 736-4141
info@theatredubic.com
theatredubic.com


Michel Hebert


Écrire un commentaire