ARCHIVES

cap_a_lest-voilier-DSCN1435

Cap à l’Est et quelques jours plus tard…


Alors, vous avez passé un bel été malgré les sautes d'humeur de Mère Nature? Tant mieux pour vous! De mon côté, j'ai goûté aux non-vacances du travailleur autonome. Je crois bien que c'est ma première saison estivale où je n'ai pas fait de véritable arrêt pour respirer par le nez, même pas le grand air marin... Ça m'apprendra à me penser indispensable.

À l'entrée du chapiteau La Verrière aux images

Les artistes de la galerie d'Art La Verrière aux images de Rimouski avait préparé une exposition sur le thème maritime. De toute beauté!

Je vous écris cela non pas pour ramasser des fonds pour mes vieux jours mais plutôt en guise d'excuse peu potable pour le retard avec le présent texte. En effet, je suis allé faire un tour à la première édition de l'événement Cap à l'Est - Le fleuve en fête à Rimouski, qui s'est tenu du 8 au 10 juillet dernier.

Pourquoi écrire l'article quand même?

  1. C'était vraiment intéressant comme concept.
  2. J'ai bien aimé ce que j'y ai vu.
  3. Vous le saurez pour l'an prochain!

Alors, qu'est-ce qu'on y faisait si on mettait le cap à l'Est? Plein de choses, mes amiEs!

Organisée par la Station nautique Rimouski-Mitis, l’objectif de cette fête maritime est de faire la promotion du caractère récréotouristique nautique de la région et de renforcer ainsi son caractère maritime déjà bien établi par la présence de la Technopole maritime du Québec.

 

Léa Normandeau avec ses peintures sur du bois de grève.

Léa Normandeau, au sortir de l'atelier de peinture sur bois de grève tenu dans le chapiteau Le port d'attache. (Avec la permission de Claude Normandeau)

Conférences, exposition, dégustations, projections de documentaires, régates et course Route Rimouski-Anticosti, atelier de peinture sur bois de grève, visite de navires, croisière, kitesurf, kayak de mer, spectacle de Claire Pelletier, etc. Il y en avait pour tous les goûts et pour tous les âges.

En passant, même si la très grande majorité se déroulait au port et à la Marina de Rimouski, il y avait également un autre pôle d'activités à Sainte-Flavie ainsi qu'au parc national du Bic.

J'ai personnellement passé l'avant-midi et la soirée du samedi 9 juillet sur le site. J'ai pu assister au départ de la régate Les 24 heures de Rimouski, écouter la conférence d'Armand Dubé intitulée Et si l'île Saint-Barnabé m'était contée..., constater la concentration et la qualité du travail exécuté par les jeunes participants à l'atelier de peinture sur bois de grève et discuter avec les représentants de la Fédération canadienne de la faune, le présentateur officiel de l'événement.

Claire Pelletier sur la scène du chapiteau Le port d'attache.

Claire Pelletier sur la scène du chapiteau Le port d'attache.

En soirée, j'ai eu le bonheur d'entendre ma chanteuse québécoise préférée. Claire Pelletier. Elle y était en tant que présidente d'honneur de l'édition 2011 de La Fête des chants marins de Saint-Jean-Port-Joli avec qui Cap à l'Est a tissé un partenariat.

Avec un peu de recul, force est de constater qu'avec la panoplie d'activités, les organisateurs ont atteint leur but. On ne peut pas repartir du site de cette fête sans avoir compris à quel point l'aspect maritime dans la région, c'est beaucoup plus que des paysages des plus inspirants. Par ailleurs, le fait de tenir l'événement au port et à la marina a pour effet de démocratiser encore plus ces lieux que l'on associe parfois, à tort, comme étant réservés une clientèle limitée.

Ah oui, il y aura une 2e édition l'an prochain et c'est tant mieux!

Pour information : www.cap-a-lest.com ou 418 723-0202.

P.S. La carotte m'a accompagné sur le site. À vous de la trouver.

P.S. Je vous ai gardé cette photo pour la fin. Ça doit être un nouveau concept du «2 pour 1»...

 

C'était le 2 pour 1 du jour...

Je l'ai vu de mes yeux vus! C'était le 2 pour 1 du jour!

 


Michel Hebert


Écrire un commentaire